21 octobre 2020

Les 10 principaux perturbateurs du cycle menstruel

Sandrine Petrenko
Temps de lecture : 4 min

Grâce à la symptothermie on sait que le cycle menstruel ne fonctionne pas de façon robotique et peut être sujet à des perturbationsextérieures. Quand on observe son cycle naturel, c’est important d’être à l’écoute de ces variations et de bien les noter pour pouvoir mieux analyser ses graphiques et surtout apprendre à reconnaître les facteurs auxquels on est sensible.

Les éléments que l’on va voir juste après on en majorité des impacts sur la courbe de température. Il est donc très utile d’en tenir compte notamment lors de la montée de température après l’ovulation afin de repérer une éventuelle “fausse” montée.

Quels sont les perturbateurs majeurs du cycle ?

1- Le stress

Le fameux stress, celui qui peut venir tout chambouler dans nos vies. Il est de plus en plus présent dans notre quotidien et représente une menace sur notre fertilité.

Il existe plusieurs formes de stress :

  • Le stress aigu : intervient suite à un évènement inhabituel et ponctuel qui vient perturber notre routine
  • Le traumatisme vicariant : lié à une accumulation de stress aigu qui provient souvent du milieu professionnel, notamment chez les personnes qui font régulièrement face à : des victimes, des personnes en détresse, des malades, des meurtriers, des violeurs…
  • Le stress chronique : lorsque le corps est très souvent exposé à des formes de stress et se met à sécréter en permanence du cortisol (l’hormone du stress). Il amène peu à peu à l’épuisement et doit absolument être traité pour ne pas dégénérer.
  • Le burn-out : souvent professionnel, il intervient avec suite à du surmenage et d’autres agents de stress tels que le manque de reconnaissance, un changement d’organisation…

Chaque personne a une réaction différente au stress, certaines verront des impacts sur leur cycle tandis que pour d’autres cela n’aura aucun effet.

Impact le plus courant

D’une manière générale, on observe plutôt une tendance au rallongement du cycle avec des ovulations plus tardives.

Il peut évidemment y avoir d’autres impacts sur le corps et dans tous les cas il est conseillé de travailler sur soi et son environnement pour réussir à réduire ce stress qui reste très mauvais pour la santé et l’organisme dans sa globalité.

2- L’heure de prise de température

L’heure de prise de la température basale au réveil peut avoir une influence sur la courbe, ce phénomène s’appelle la chrono sensibilité. C'est pourquoi il est important de bien noter l’heure de prise à chaque fois que l’on ajoute une nouvelle température.

Impact le plus courant

Quand on est chrono sensible, on observe le plus souvent une augmentation de +0,1 °C par heure supplémentaire de prise de la température. Il est donc très utile de savoir si ce phénomène nous touche ou non.

3- Le décalage horaire

Dans la même thématique, un voyage impliquant un décalage horaire peut avoir des effets sur la courbe de température. Il faudra alors être très vigilant·e sur l’analyse de la courbe.

Sur le graphique en exemple ci-contre, on peut observer un voyage Paris-New York, avec 6h de décalage, qui tombe en plein milieu de la montée de température. L’observation de la glaire cervicale est alors primordiale pour bien analyser le cycle et ne pas confondre la hausse de température liée au décalage horaire avec celle liée à l’ovulation.

Ici les signaux concordent et on observe qu’après quelques jours la température se maintient haute et la qualité de la glaire reste dégradée, donc on peut valider l’ovulation.

4- Le manque de sommeil

Pour obtenir une température basale fiable il est nécessaire de dormir au moins 5 heures d’affilées. Ce qui peut avoir un impact ici sont les nombreux réveils nocturnes pour diverses raisons ou bien le fait de ne pas dormir suffisamment. Cela peut fausser la valeur de la température matinale.

Impact le plus courant

D’une manière générale, il vaut mieux considérer une température comme anormale si la nuit a été inférieure à 5 heures de sommeil. Certaines personnes seront plus sensibles que d’autres aux réveils nocturnes.

Photo by Kinga Cichewicz on Unsplash

5- La prise de médicament

Certains médicaments peuvent avoir des effets sur le corps de diverses sortes. Il est donc toujours utile de noter la prise de médicaments au cours du cycle pour pouvoir vérifier s’ils ont un effet ou non. En cas de doute, on peut demander à son médecin ou son pharmacien si le médicament en question peut influer sur la température corporelle, l’ovulation ou le cycle menstruel.

Ce qui compte avec ces différents perturbateurs c’est de tenir compte des éléments provoquant un changement dans le quotidien et les habitudes.

6- La fièvre et les maladies

Une infection ou tout autre type de maladie peuvent provoquer des changements sur la température corporelle, il est toujours utile d’y faire attention. La fièvre peut, par exemple, fausser plusieurs jours sur la courbe de température, on la repère avec des températures souvent supérieures à 37 °C.

7- La consommation d’alcool et/ou de stupéfiant

En tant que facteur unique il est possible qu’ils n’influencent pas la courbe de température. Cependant, c’est la combinaison de plusieurs facteurs parmi cette liste qui peut impacter le cycle.

8- La température environnante

Elle peut avoir de légères conséquences sur la température basale, par exemple, si tout à coup il y a une canicule ou une coupure de chauffage.

9- Changement d’environnement

Un facteur à ne pas négliger, le corps s’adapte à son environnement et un voyage ou des vacances peuvent influencer le cycle puisqu’il y a un changement dans le mode de vie habituel.

10- Coucher tardif et soirée festive

De même que le manque de sommeil, le fait de se coucher tard peut impacter l’horloge interne.

Comment bien noter ses températures perturbées ?

Avec Moonly on a essayé de penser à tout, pour cela un encart spécifique est prévu pour pouvoir cocher ses différents perturbateurs ainsi qu’un petit bloc note pour pouvoir indiquer tous les éléments qui pourraient impacter notre cycle.

Il est également possible de noter une température comme anormale en cochant simplement le petit triangle à gauche de la température. Ainsi elle ne sera pas prise en compte dans le calcul de l’algorithme.


Télécharge Moonly

Reprend en main ta fertilité
© 2021 Moonly® by NopeStudio | 
Mentions Légales
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
En cliquant sur "Accepter", vous donnez votre accord à l'utilisation des cookies durant votre navigation afin d'aider l'équipe à améliorer le site.
Accepter
Refuser