1 octobre 2020

Pourquoi faut-il prendre soin de ta fertilité dès maintenant

Sandrine Petrenko
Temps de lecture : 2 min

Même si le désir d’enfant n’a rien d’obligatoire il faut savoir que la fertilité d’un couple diminue avec l’âge. Quand on est jeune on ne pense pas forcément à notre fertilité, on se focalise surtout sur le fait d’éviter une grossesse et ne pas attraper de maladies ou infections sexuellement transmissibles. En prenant quelques années, le désir de fonder une famille peut alors grandir et c’est seulement à ce moment-là qu’on décide de se préoccuper de notre fertilité.

La fertilité chez la femme*

Chaque femme née avec une réserve d’ovocyte bien définie (environ 1 à 2 millions), c’est-à-dire qu’elle possède une quantité d’ovules déterminée dans ses ovaires dès sa naissance. Au fur et à mesure des cycles, depuis la puberté jusqu’à la ménopause, la réserve ovarienne (constituée par les ovocytes) ne cesse de diminuer jusqu’à devenir très faible.

Environ 300 à 400 ovocytes donneront lieux à une ovulation réussie durant la vie fertile d’une femme.

La fertilité pour l’homme*

Chez l’homme, c’est un peu différent, les spermatozoïdes sont produits en permanence dans les testicules et mettent environ 2 mois (durée de la spermatogenèse) pour arriver à leur stade de maturité maximum.

La fertilité débute à la puberté puis durant toute la vie de l’homme, cependant cela n’empêche pas la qualité du sperme de se dégrader au fil du temps.

La fertilité au cours de la vie d’une femme

La probabilité de tomber enceinte à chaque cycle évolue en fonction de l’âge. L’âge le plus fertile pour une femme se situe autour de 22 ans, on observe ensuite une diminution du pourcentage de grossesse possible à chaque cycle :

  • 25 ans : 25 %
  • 30 ans : 23 %
  • 35 ans : 18 %
  • 40 ans : 7 %

Sachant que l’âge moyen pour un premier enfant recule de plus en plus on se rend compte qu’il est très important de préserver notre fertilité. Aujourd’hui il est de 28 ans et demi contre 24 ans, il y a une cinquantaine d’années.

La baisse de la fertilité (en France)

En France, plusieurs études ont démontré que la capacité à tomber enceinte se réduit depuis plusieurs années. Elle est notamment liée à la baisse de la qualité du sperme, qui a vu en 50 ans sa quantité de spermatozoïdes se réduire par deux. Du côté des femmes, il n’existe pas réellement d’études quant à leur capacité en ovocyte. On peut cependant trouver des informations sur une réduction de la fertilité liée à la croissance du nombre d’ovaires polykystiques ou encore de l’endométriose.

Les causes de cette réduction

Plusieurs facteurs sont évoqués dont l’hygiène de vie d’une manière générale, les perturbateurs endocriniens, la consommation d’alcool et de tabac. Ce sont diverses causes qui sont pointées du doigt et qui nous font nous questionner sur ce qui a bien pu changer en à peine cinquante ans.

La compréhension du cycle une clé pour maîtriser sa fertilité

Chez Moonly on est très attaché au fait de bien comprendre son cycle, notamment grâce à la symptothermie. C’est d’ailleurs une super méthode pour optimiser ses chances d’avoir un enfant puisqu’on connaît mieux ses signaux de fertilité et qu’on sait si l’on a ovulé ou non.

Il est nécessaire de conserver notre capital fertilité si un jour on décide de vouloir un bébé. Retrouver un cycle naturel est donc un premier grand pas pour aller vers cet objectif et prendre soin de son corps comme il le mérite. Bien évidemment, c’est toujours mieux si l’on fait aussi plus attention à notre hygiène de vie d’une façon générale.

*Dans cet article on utilise le terme femme et le féminin pour toutes les personnes nées avec un utérus ainsi que le terme homme et le masculin pour toutes les personnes nées avec un pénis afin de faciliter la lecture.

Sources :

https://www.gynandco.be/fr/la-reserve-ovarienne-cest-quoi/

https://www.liberation.fr/france/2018/08/09/l-infertilite-met-hommes-et-femmes-a-egalite_1671847

Télécharge Moonly

Reprend en main ta fertilité
© 2021 Moonly® by NopeStudio | 
Mentions Légales
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
En cliquant sur "Accepter", vous donnez votre accord à l'utilisation des cookies durant votre navigation afin d'aider l'équipe à améliorer le site.
Accepter
Refuser